S'il vous plaît activez Javascript
Aller au contenu
COMMENT & POURQUOI
La masse du Sénat : une arme historique devenue symbole de la monarchie
28 août 2018

 

La masse du Sénat de 1,6 m faite de laiton plaqué d’or pèse environ 11 kg et est le symbole de l’autorité du monarque au sein du Sénat du Canada.

La tête de la masse du Sénat est divisée en quatre panneaux. Le premier est orné de la fleur de lys, le deuxième de la harpe irlandaise, le troisième de la rose anglaise et du chardon écossais, et le quatrième du grand sceau du Bas-Canada. Au centre de la couronne se trouvent les armoiries du Royaume-Uni.

La masse du Sénat, dans toute sa splendeur dorée, a été témoin de l’histoire parlementaire canadienne avant même l’avènement de la Confédération. Cette ancienne arme aux allures de massue est apportée au Sénat par le porteur de la masse pendant le défilé du Président avant chaque séance. La masse est un élément essentiel des traditions parlementaires. Sans elle, le Sénat ne peut pas siéger.

La masse du Sénat de 1,6 m faite de laiton plaqué d’or pèse environ 11 kg et est sans doute l’un des plus importants artefacts dans la Chambre du Sénat. Historiquement utilisée par le Sergent d’armes en Angleterre comme forme de protection pour le monarque régnant, aujourd’hui, l’utilisation de la masse est le symbole de l’autorité du monarque au sein du Sénat du Canada. Ainsi, la masse représente l’autorité conférée par la Couronne pour siéger et adopter des lois.

Toutes les assemblées législatives du Canada ont une masse, mais celle du Sénat est de loin la plus ancienne. Même s’il n’est pas possible de savoir exactement quand l’utilisation d’une masse a débuté au Canada, on sait qu’aussi loin qu’en 1758 une masse était utilisée au sein des instances parlementaires de la Nouvelle-Écosse, avant même celle du Bas‑Canada.

La masse actuelle a survécu à trois incendies à Montréal ainsi qu’à l’incendie de 1916 qui a détruit l’édifice du Centre d’origine du Parlement. Elle a en effet été épargnée des flammes sur la Colline du Parlement grâce au courage du lieutenant-colonel Ernest J. Chambers, gentilhomme huissier du bâton noir. Après l’incendie, le Sénat a brièvement prêté sa masse à la Chambre des communes qui avait perdu la sienne dans l’incendie.

La tête de la masse du Sénat est divisée en quatre panneaux. Le premier est orné de la fleur de lys, le deuxième de la harpe irlandaise, le troisième de la rose anglaise et du chardon écossais, et le quatrième du grand sceau du Bas-Canada. Au centre de la couronne se trouvent les armoiries du Royaume-Uni. Une fois que le porteur de la masse l’apporte à la Chambre rouge, il ou elle la place sur un coussin rouge sur le Bureau du greffier, la couronne tournée vers le Président. La masse doit être sur la table pour que le Sénat puisse siéger et elle doit y rester jusqu’à la fin de chaque séance. Pendant les séances de comité plénier, la masse est placée sous le Bureau du greffier.

Lors des cérémonies d’État, où le gouverneur général est présent au Sénat, la masse est tenue en hauteur par son porteur près des trônes. Quand le monarque est au Sénat, la masse est recouverte d’un tissu puisqu’il n’est pas nécessaire d’avoir un symbole qui le représente sur les lieux en sa présence. Lorsque la masse n’est pas utilisée pour les délibérations du Sénat, elle est rangée dans un cabinet du bureau du Président.